Deux mots pour résumer notre sortie : Chasse et Sociabilisation…L’idéal pour tout observateur 😊

Après 2 écoutes, l’alerte est donnée : dauphin droit devant !!! Le vent a pourtant fraichi et l’écume s’est invitée sur l’horizon mais aucun doute, sous cette écume, beaucoup plus imposante que les autres, il y a de la vie 😉 Nous avons entendu des Globis mais ce sont des dauphins communs qui se précipitent à notre étrave ! Les premiers de la saison. Ils nous avaient manqué nos p’tits communs et c’est toujours un vrai bonheur de les voir se lancer à pleine vitesse sur nos étraves. L’occasion pour nous de leur présenter notre catamaran.  Quelques secondes leur suffisent et ils comprennent de suite qu’avec ATALAYA, le jeu consiste à surfer entre les 2 coques ! Alors que nos passagers sont à l’étrave, sous le charme des dauphins, nos observateurs repèrent un souffle puis deux puis des dorsales…nos Globis !

Nous ralentissons et c’est quasiment à l’arrêt que nous attendons de voir leur comportement du jour. Ils se rapprochent de nous, ils suivent le sillage d’Atalaya mais ils sont plus lents qu’à leur habitude. Nous attendons… de nouvelles dorsales font leur apparition… ils attendent le reste du groupe ! La distance se réduit, un imposant mâle adulte vient se coller au bateau, par transparence nous l’observons tournoyer. Il sort entièrement ses pectorales puis il s’incline, sa caudale hors de l’eau. Il est rapidement rejoint par le reste du groupe. En pleine sociabilisation, les Globis se frôlent, se touchent, certains flottent à la surface sur le dos. Nous avons l’honneur de partager avec eux des instants de leur vie. Sans aucun doute, ce groupe nous fait confiance 😊 Et puis les groupes se succèdent, nous passons 3 heures en leur compagnie et alors que nous nous décidons à reprendre le cap du retour, l’alerte est à nouveau donnée : Dauphin ! Les Fous de bassan plongent de tout côté. Les dauphins, des bleus et blancs cette fois-ci, sautent à plusieurs mètres. C’est impressionnant. Nous nous approchons. Ils sont en pleine prédation. Dans ces moments là, leur meilleure arme est l’écholocation. Nous coupons nos moteurs pour ne pas les perturber. Nous restons quelques minutes à observer cette effervescence. Entre les fous et les dauphins,  nous imaginons le banc de poisson !

 

Nous reprenons le cap vers Saint-Jean-de-Luz, et après toute ces émotions la sieste est de rigueur ! Nous avons un petit secret pour réveiller tous nos passagers mais Il faudra attendre de venir à bord pour le découvrir  😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *