*** Expédition Cétacés du 23 Septembre ***

Une journée parfaite sur la côte basque ! Nous sortons de la baie sous un grand soleil, une mer d’huile et une visibilité à plus de 10 milles nautiques. A peine notre exposé sur les cétacés terminé que des souffles et des dorsales surgissent droit devant. Un souffle, deux souffles, trois souffles et quelques minutes plus tard nous sommes parmi une trentaine de Grands dauphins, visiblement un groupe de femelles avec 2 juvéniles. Au repos, le groupe reste autour d’Atalaya, entre apnée courte et nage en surface, nous avons tout le temps d’observer et de photographier leur dorsale. Après une heure en leur compagnie il est temps pour nous de reprendre le cap du large et c’est avec des étoiles pleins les yeux et le sourire sur toutes les lèvres que nous prenons la direction du Gouf !

Alors que nous nous apprêtons à immerger notre matériel acoustique, de l’écume à l’horizon attire notre oeil, jumelles en main, il ne faudra que quelques secondes à nos observateurs pour donner l’alerte: DAUPHINS, beaucoup de dauphins !!! S’en suit, une interaction comme on les aime avec les dauphins communs et les dauphins bleus et blancs à notre étrave…un ballet de dauphins sous un océan transparent. Impossible de vous décrire toutes ces images mais en quelques mots, ils sont hypnotisant. Les communs sifflent entre nos coques, se tournent sur le flanc pour nous observer, accompagnés juste en dessous par les bleus et blancs. Imaginez vous une eau bleu roi, des dauphins à 10 mètres sous la surface se mêlant au rayon du soleil et juste à quelques mètres de vous, effleurant nos coques, les dauphins communs prenant plaisir à nous regarder et à nous éclabousser  Voilà en quelques mots le résumé de cette rencontre, un pur bonheur pour tous !

Et alors que nous sommes sur le retour, plus que comblés par cette journée, un petit groupe d’une dizaine de grands dauphins réveillent tous nos passagers! De quoi terminer la journée en beauté avec des souvenirs pleins la tête et bien sûr une seule envie, reprendre au plus vite la route du large 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *