*** Rencontre avec les Grands Dauphins ***

Hier, c’est avec grand plaisir que nous avons accueilli à bord les élèves du CPIE Littoral-basque Euskal-itsasbazterra parmi nos passagers. Après plusieurs ateliers en classe animés par Itsas Arima, l’âme de la mer, c’est enfin l’heure pour ces jeunes élèves de partir à la rencontre des cétacés.

Agés de 6 à 11 ans, nos jeunes observateurs ont animé notre catamaran dès leur arrivée sur le pont  Autant vous dire que c’est une grosse pression pour notre équipe, nous voulons offrir le meilleur à nos jeunes passagers pour qu’ils repartent des images pleins les yeux !

Et cela tombe bien, les conditions météo sont idéales, l’océan se fait d’huile, les poissons sautent de tous les côtés et les fous de bassan plongent avec entrain…un début de journée prometteur qui se déroule comme à notre habitude, rythmé par nos écoutes. Mais aujourd’hui les cétacés sont joueurs, ils nous conduisent d’abord à l’Ouest puis sans signe de vie, nous repartons à l’Est avant de les entendre à nouveau à l’Ouest !

Toujours sans aucune signe de vie, nous prenons la décision de repartir au large pour explorer d’autres zones. Nous le savons trouver les cétacés n’est pas toujours chose facile et ce qui fait tout le charme de ces rencontres. Mais malgré tout, en toute honnêteté, il n’y a presque rien de pire pour notre équipe. Le doute commence à s’installer au sein de nos observateurs. Que sont en train de faire les cétacés ? Dans ces moments, nous sommes tous plus que concentrés, à la recherche de la moindre écume ou du moindre petit point brillant…et nous le savons c’est notre persévérance qui fera la différence ! Hors de question de se laisser disperser, nous poursuivons notre recherche.

Une nouvelle écoute, et alors que nos acousticiens repèrent des sifflements, l’appel est lancé. L’un de nos observateurs en poste vient de repérer des sauts. A en croire son intonation, il est sûr de lui ! C’est donc en quatrième vitesse, que nous redémarrons nos moteurs et que nous reprenons notre poste. Une, Deux, dix, vingt secondes s’écoulent (approximativement bien sûr) et un nouveau point noir suivit d’écume se distingue sur l’horizon. Jumelles en main, il ne faudra que quelques instants à note équipe pour confirmer l’observation : Dauphin ! L’annonce retentit à tous les niveaux de notre catamaran et en quelques secondes voilà tous nos jeunes moussaillons en position sur nos pointes avant. L’équipe se partage et tandis qu’une partie de nos observateurs restent en poste sur la plate-forme, le reste de l’équipe se positionne à l’avant pour guider notre capitaine. Quasi à l’horizon, l’écume continue d’alerter notre équipe et tandis que nous montrons la direction à tous nos passagers, nous nous rendons vite compte que ce qui nous paraît évident ne l’est pas pour des novices…une question qui résume bien la situation : Où ? Où ? Mais Où ? Et une réponse : encore un peu de patience 

Nous sommes sûrs de ce que nous voyons et il ne reste plus qu’à nous approcher ! Quelques minutes passent et ça y est nos passagers les repèrent à leur tour. S’en suit des cris de joie : Là ! Ils sont là ! Nous nous approchons, c’est un groupe d’une cinquantaine de Grands Dauphins qui se dirige vers nous. Les enfants ont les yeux qui brillent et les dauphins n’ont pas fini de les ravir. Ils nagent jusqu’à notre étrave. Entre nos 2 coques c’est un festival de dauphins qui danse sous la surface. Les enfants n’en croient par leurs yeux et pour notre équipe c’est mission accomplie. Nous sommes très émus de voir nos jeunes passagers sous le charme des dauphins. Ces rencontres sont importantes, nous sommes plus que convaincus que c’est jeunes-là n’oublieront pas qu’au large de nos côtes, les cétacés sont bel et bien présents et qu’il faut protéger nos océans !

Le groupe d’une cinquantaine d’individus est au repos, ils nagent lentement et surtout ils sont en pleine phase de sociabilisation. C’est l’un de meilleurs moments pour les observer. Ils se tournent sur le dos, virevoltent sous la surface, se frottent les uns contre les autres et de temps en temps un individu surprend tout le monde, en sautant à plusieurs mètres juste à côté de notre bateau ! Il est parfois si proche, que nos photographes sont pris de court, trop près pour apparaître en entier sur nos clichés !!! Sans oublier, un juvénile téméraire qui a tout au plus quelques mois et qui s’écarte de sa mère probablement, pour venir à notre rencontre. Le petit ne nous lâche plus et sa mère ou sa tante, le laisse faire. Il s’écarte régulièrement du groupe pour venir nous observer ! Il n’y a rien à faire c’est à chaque fois un gage de confiance qui nous émeut particulièrement, les dauphins nous font confiance…l’interaction est réussie ! Ils laissent leurs jeunes nous approcher, c’est certainement un apprentissage durant lequel les adultes éduquent les jeunes sur la conduite à tenir face à un navire. C’est à coup sûr une rencontre qui restera dans la mémoire de nos passagers et de notre équipe…

Il est temps maintenant de prendre le cap du retour. Pour nos jeunes passagers, l’heure est à la détente et au jeu et pour notre équipe aussi le retour est le moment de passer du temps avec nos passagers pour partager notre passion 

La fin d’une superbe collaboration entre le CPIE Littoral-basque Euskal-itsasbazterra et nos équipes qui ont l’espère ce renouvellera par la suite avec toujours le même plaisir de faire rêver nos jeunes passagers et puis pourquoi pas, créer des vocations